Avenkraft

Apprendre de manière ludique l’allemand et le français à l’oral

Conseil Départemental du Haut-Rhin et ses partenaires

Contexte

Le Conseil Départemental du Haut-Rhin (CD68), en collaboration avec une trentaine d’acteurs du Rhin Supérieur, a souhaité développer un serious game d’enseignement des langues allemande et française suite au constat du nombre descendant de travailleurs transfrontaliers dont l’âge moyen augmente. L’objectif était ainsi de redonner goût aux échanges transfrontaliers pour les plus jeunes.

En plus de l’acquisition ludique d’une langue au niveau A1.1, qui représente le cœur du serious game, l’enjeu de ce dernier s’inscrivait également dans les domaines interculturels et professionnels :

  • Faire ou refaire découvrir la région du Rhin-Supérieur aux utilisateurs
  • Faire ou refaire découvrir plus de 20 célébrités issues de la région,
  • Présenter une dizaine de métier en tension dans cette même région. La finalité étant de se faire rencontrer le monde industriel et les apprentis adolescents.

Chateau des Rohan Illustration du Chateau des Rohan.

Solution

Afin de lier de manière optimale ces différents objectifs, dès la genèse du projet il fut décidé d’imbriquer les éléments qui les composaient :

  • L’apprentissage de la langue se fait à l’oral,
  • L’utilisateur dialogue avec des personnages fictifs dont les aspects sont inspirés des célébrités du Rhin Supérieur,
  • Le dialogue se déroule dans un lieu de la région, redessiné pour l’occasion.

L’apprentissage et la découverte sont liés par une histoire ludique tournant autour du fait que le joueur, incarné par un avatar dont le visuel est laissé au choix de l’utilisateur, souhaite gagner le concours de la ligue des super-héros. Pour gagner ce concours, le joueur doit démontrer sa capacité à comprendre n’importe qui, dans n’importe quelle situation. Après tout, comme le dirait le chef des super-héros : « avant de pouvoir aider quelqu’un, il faut d’abord le comprendre ».

Afin de répondre au quatrième objectif, un vernis « métier » a été posé sur ces mécaniques :

  • Les pouvoirs de certains super-héros sont directement inspirés des métiers présentés,
  • Le fait de réussir les dialogues débloquent des badges « métiers »,
  • Les liens des vidéos de présentation de ces métiers sont retrouvables dans le quartier général des joueurs : l’Académie des Héros.

Ainsi le joueur apprend une langue et découvre une région et ses richesses au fil de son exploration et de sa progression dans le jeu.

Village des potiers Illustration du village des potiers.

Adaptation

Public et reconnaissance vocale

Le public ciblé par ce serious game est composé d’adolescents entre 12 et 16 ans, souhaitant apprendre l’allemand ou le français à un niveau A1.1 (débutant). Le challenge fut donc de réussir à faire utiliser une langue nouvelle par des utilisateurs possédant très peu, voire aucune, compétences linguistiques dans la susdite langue.

Pour y parvenir, un comité technique composé de linguistes et d’enseignants s’est réuni régulièrement afin de rédiger des dialogues de niveau A1.1 exploitant le logiciel de reconnaissance vocale intégré dans le jeu. La méthode consiste à guider le joueur dans ses réponses orales sans qu’il ne ressente de frustration quant aux réponses attendues. Le logiciel est utilisé à des fins de vérifications : il contrôle si ce qui est dit oralement par le joueur correspond bien à la (ou l’une des) réponse(s) attendue(s). Si oui, le joueur peut continuer à dialoguer avec le personnage, si non, ce dernier lui fait comprendre qu’il n’a pas compris.

Co-création

L’ensemble du projet, depuis sa conception jusqu’à sa mise en œuvre, a été mené de manière collaborative entre plusieurs groupes dissemblables et complémentaires vis-à-vis des finalités :

  • Les membres des comités techniques (linguistes, enseignants, acteurs du dynamisme professionnel régional, etc)
  • Les membres de l’équipe d’Almédia,
  • Et surtout, les élèves des écoles partenaires. Plusieurs hackathons ont ainsi été organisés dans plusieurs collèges tout au long du projet afin de proposer aux élèves l’opportunité de :
  • Contribuer à la conception de l’univers et le style visuel,
  • Contribuer à la création du logo d’Avenkraft
  • Contribuer à la création de l’affiche d’Avenkraft
  • Remplir le rôle de « beta-testeurs »

En définitive Avenkraft matérialise le prototype du serious game intégrant des objectifs répondant à plusieurs-domaines (linguistique, culturel, professionnel) et cocréé grâce aux collaborations d’équipes pluridisciplinaires.


Découvrez Avenkraft sur Android et Apple Store !

Partenaires

Cette référence a été développée sur la base de la solution Almédia d'eLearning Scénarisé Logo de SceneLearning