Cité de la Chimie

Escape Game pour découvrir la chimie des mélanges mélangeant physique et digital

Heisenberg Smart Experiments

Contexte

Vous êtes comme Bob, bricoleur le dimanche.

Aujourd’hui, vous allez dans votre magasin de bricolage. Est-ce que vous vous arrêtez pour un masque, des gants, des lunettes de protection ? Un masque anti-poussière ? Avez-vous regardé les pictogrammes sur votre flacon ? Attention aux mauvais choix !

Vous êtes comme Alban, le ménage, c’est vite fait bien fait

Allez, vous avez décidé de mélanger 3 produits, double dose dans le seau pour récurer un maximum, parce que vous n’avez pas nettoyé le sol depuis un petit moment. Oh, la tête commence à tourner… Réaction pas nette ! Vous voilà victime d’une intoxication domestique.

Vous êtes comme Hector, perdu par le recyclage

On vous bassine avec des poubelles jaunes, marrons, vertes. Mais à quoi ça sert au final ? On entend dire partout que de toute façon c’est brûlé et enfoui à la fin. Alors finalement, le tri à la maison, c’est tout dans la poubelle grise de la cuisine, et on n’en parle plus !

Toutes ces situations ont un point commun : la chimie, c’est polluant, ça fait peur et c’est super compliqué !

Pourtant, la chimie est partout autour de nous. Nous achetons, consommons et jetons ou recyclons tous les jours des produits transformés par la chimie humaine. A toute les étapes de de la vie d’un produit, il y a simplement un risque chimique plus ou moins accru, une consommation énergétique.

Pour réconcilier tout le monde avec la chimie, il est urgent et important d’informer correctement. Il faut fournir des informations garanties fiables, à la portée de tous en suivant un canal à même de permettre de retenir facilement le maximum d’informations.

Solution

Heisenberg Smart Experiments base son idée sur le détournement d’un jeu en salle très en vogue : le jeu d’évasion, ou Escape Game. Il a été inventé au Japon, et en effet, depuis son arrivée en France en 2013, ce sont 445 enseignes qui ont ouvert. Le principe du jeu d’évasion est d’être enfermé de 2 à 6 joueurs pendant 1 heure dans une salle avec un objectif à remplir : voler un objet, résoudre un meurtre, sauver la planète… Les joueurs vont devoir résoudre une dizaine d’énigmes pour mener à bien leur mission dans le temps imparti, et ils devront chercher des indices répartis dans la pièce pour les résoudre.

Ce qu’il y a de dommage dans ce type de jeu, c’est qu’on n’y apprend rien. Pourtant, imaginez le potentiel formidable du jeu d’évasion, où on recherche soi-même les solutions, on réfléchit, on doit mettre en oeuvre quelque chose, et comme on est en équipe et entre amis, on va forcément expliquer ce qu’on a compris à son équipe. En plus, la chimie, c’est une affaire qui sollicite les 5 sens : des couleurs, des textures, des goûts quand on est dans le culinaire, des sons, des odeurs. Alors un jeu qui se passe en réel où on peut tout tripoter et même mélanger des liquides c’est l’idéal.

En regardant du côté des jeux vidéo, nous pouvons voir qu’il existe des jeux sérieux. Le jeu sérieux est un jeu vidéo qui se passe dans un monde virtuel, et est utilisé comme outil éducatif pour sensibiliser ou former des gens sur un sujet précis. Par exemple, dans un hôpital, le personnel s’occupant du ménage est formé au haut niveau d’hygiène requis dans ce monde. Les questions posées au joueur dépendent de ses réussites, et il avance selon un scénario établi.

Nous avons d’un côté un jeu d’évasion, de l’autre côté un jeu sérieux. La troisième brique permettant de lier ces deux domaines, ce sont les objets connectés. Aujourd’hui la petite électronique fait des merveilles, on peut envoyer des signaux pour ouvrir des placards contenant des indices, comme on peut remonter un signal déclenché par des joueurs qui ont réussi une énigme.

En combiant toutes ces technologies, on arrive donc à un niveau d’apprentissage inégalé dans un jeu d’évasion, et une interactivité avec le joueur inégalée dans un jeu sérieux.

Synopsis

Vous connaissez Heisenberg de la série Breaking Bad ? Et son adjoint Jesse ? En fait, la soeur de Walter White, Heisenberg est aussi chimiste. Les patrons de la drogue avaient besoin d’un nouvel Heisenberg, et Jesse, ils ne l’aimaient pas. Alors ils sont allés proposer le boulot à la sœur d’Heisenberg qui s’ennuyait à son taf….

Oui, elle travaille dans un laboratoire de recherche pour un grand groupe agroalimentaire où elle doit développer des molécules qui rendent addictives, pour que les gens n’arrêtent pas de manger leurs soupes. Les molécules sont régulièrement testées sur des souris. Elle connaît donc bien la chimie du cerveau et ne tarde pas à créer une nouvelle drogue qui a le don de rendre très intelligent.

Mme Heisenberg, avec le début de fortune qu’elle s’est faite, s’est dépêchée de se construire un laboratoire clandestin à l’image de celui de son frère pour continuer ses essais, et rendre l’effet de sa drogue irréversible. On ne fera pas de commentaire sur les goûts et les couleurs de cette Heisenberg qui est un peu restée coincée dans les années 70.

On saluera par contre sa réussite : rendre un chinchilla très intelligent. Mais ce qui marche sur cet animal, ne marche pas encore sur l’homme.. Elle garde donc ce chinchilla depuis quelques années maintenant enfermé dans la caravane, contre son gré, car il veut s’échapper et aller conquérir le monde…. Elle a promis de le libérer quand sa drogue marchera enfin sur l’homme. Alors le chinchilla l’aide pendant ses manipulations et connait tous les recoins de la caravane. De temps en temps, il s’oublie et laisse une crotte ça et là…

Un groupe de dealers a enfin réussi à retrouver la caravane et l’a volée à Mme Heisenberg. Ils savent qu’elle est piégée et qu’il faut une équipe surentraînée pour en venir à bout et retrouver des échantillons et la formule de la drogue. Les dealers ont donc recruté la fine équipe dont VOUS faites partie…

Cette référence a été développée sur la base de la solution Almédia d'eLearning Scénarisé Logo de SceneLearning

Cité de la Chimie
Strasbourg The Europtimist
Creaccro
Lauréat Tango & Scan 2017