Cerfav

Former et conserver les gestes fins des arts du verre en réalité virtuelle

Contexte

Les objets du patrimoine sont parvenus jusqu’à nous comme le témoignage de savoir-faire exceptionnels, pourtant les techniques manuelles qui les ont façonnés sont tombées dans l’oubli et nous ne pouvons aujourd’hui que supposer leur déroulement. Le projet s’appuie sur l’association de la mémoire transgénérationnelle et des technologies nouvelles.

Le patrimoine n’est pas constitué que d’objets physiques, mais aussi de gestes et de techniques, de tours de main, de procédés subtils. L’incendie de Notre-Dame de Paris nous a fait prendre collectivement conscience du besoin de protéger ces gestes et d’oeuvrer pour leur sauvegarde et permettre de les convoquer plus facilement lorsque des problématiques de restauration sont en cause ou pour des besoins historiographiques plus larges.

Nous ne négligeons pas non plus l’intérêt de disposer des gestes et techniques pour former et faire vivre les savoir-faire en question. Les outils pédagogiques doivent certainement s’enrichir des nouvelles technologies et tout autant, bien sûr, les outils de médiation permettant la sensibilisation et la culture du grand public.

Notre but est donc de stimuler la sauvegarde des gestes et savoir-faire dans la mise en oeuvre d’un matériau tel que le verre.

Solution

Pour ce faire, nous nous proposons donc d’exploiter les technologies de réalité virtuelle, qui sont une nouvelle façon de mémoriser les process. Ces technologies nous permettent “d’être avec”, “d’être acteur” du process. La dimension immersive est privilégiée et la rupture avec le monde réel favorise une expérience de vie bien plus importante que celle du visionnage en 2d, comme une vidéo.

L’apprenant qui utilise des casques de réalité virtuelle peut s’imprégner des gestes exacts comme s’il se trouvait dans l’atelier avec son maître. L’immersion virtuelle dans l’atelier est une expérience qui permet d’observer tous les aspects de la fabrication des objets en verre.

L’objectif du projet est de nous focaliser sur la réalisation d’une peinture/grisaille d’un fragment rare de vitrail et de développer à travers cet exemple un modèle de référence pour les musées. Ce prototype leur permettra à leur tour de s’investir dans cette démarche intéressante qui confortera la sauvegarde des gestes, valorisera les objets exposés et favorisera la médiation grâce à un outillage médiatique séduisant les plus jeunes.

Impacts et bénéfices

  • Démontrer aux acteurs du patrimoine les possibilités offertes par ces technologies nouvelles pour la thématique de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel
  • Favoriser l’engagement dans des développement similaires
  • Collecter les premiers éléments d’une base de données à venir sur la capture des gestes rares permettant de développer et poursuivre la démarche qu’engage le présent projet
  • Y associer un code déontologique permettantd’assurer la place de l’humain dans le processus de réalisation
  • Sensibiliser le grand public aux métiers « peu valorisés » qui risquent d’être confrontés dans un avenir proche à un manque de main-d’oeuvre
  • Favoriser l’introduction de nouveaux supports de formation faisant appel aux technologies numériques

Cette référence a été développée sur la base de la solution Almédia de Réalité Virtuelle et Modélisation 3D Interactive Logo de VirtualIn

Cerfav
Ministère de la Culture
Préfet de la Région Grand Est
Région Grand Est L'Europe s'invente chez nous
Département Meurthe et Moselle
Union Européenne Fonds Social Européen
L'Europe s'engage en France
Université de Lorraine
Pôle d'Innovation Artisanat et Petites Entreprises
4dviews