Organisation de journée de co-création

La co-création et le Design Thinking au cœur des nouvelles méthodes de conception

Contexte

Terminé le temps des concepteurs seuls dans leur coin ! Désormais le processus de création d’un jeu sérieux passe par la participation active des utilisateurs.

Qu’est-ce que le Design Thinking ?

Le design thinking consiste à augmenter la valeur ajoutée d’une production ou d’un service via l’observation et feedbacks des utilisateurs finaux. La méthode de conception consiste à centrer les décisions selon le point de vue de l’utilisateur. Il existe plusieurs définitions, chacune proposant des processus au nombre varié d’étapes.

Il existe également diverses méthodes et outils permettant d’appliquer ce que nous nommerons « l’état d’esprit design thinking ». La synthèse résultante converge vers les étapes clés présentées ici :

  • Empathie : on s’inspire du problème client, on observe et on tire des conclusions quant au(x) besoin(s)
  • L’idéation : imaginer les possibilités qui permettent de répondre au(x) besoin(s)
  • Prototyper : synthétiser les possibilités réalisables
  • Tester : éprouver le produit/service et l’ajuster en tenant compte des commentaires

Co-créer pour innover

Centré sur l’humain, la co-création (ainsi que l’empathie, la créativité, l’itération, le droit à l’erreur) fait intégrante du design thinking. La co-création consiste à générer de la valeur grâce à l’interaction avec l’utilisateur. Elle est donc basée sur l’intelligence collective qui laisse ouverte pour tous l’opportunité de s’exprimer. Les utilisateurs finaux et les clients sont invités à participer à un processus de conception ou de résolution de problèmes afin de produire un résultat bénéfique pour tous.

L’idée est d’écouter les acteurs du projet (donneur d’ordre, prestataire, utilisateur) de manière itérative et de prendre en compte les commentaires afin de proposer la solution la plus pertinente.

Enfin, 3 critères (selon Tim Brown) permettent d’évaluer la valabilité d’une idée, d’un concept :

  • Désirabilité : l’idée est-elle en adéquation avec les attentes des utilisateurs (humain),
  • Faisabilité : l’idée est-elle utile, réalisable (technologie)
  • Viabilité : l’idée sera-t-elle pérenne (Business)

La croisée de ces critères est connue sous l’appellation « Design Innovation ».

Comment implémenter la co-création dans vos projets ?

Il existe plusieurs manières de co-créer des serious games. Chez Almédia, nous travaillons généralement :

  • De manière itérative avec le client :
    • Ebauches graphiques, pitch scénaristique… nous vous transmettons les en-cours de conception afin de pouvoir recueillir vos commentaires dès le début du projet,

  • En faisant participer les utilisateurs finaux aux tests du serious game. Cela peut se faire notamment en organisant un hackathon (journée de création) :
    • Dans le cadre du projet Avenkraft, pour un hackathon, nous avions réalisé un site internet en 2 pages : la première intégrant un quiz interactif (vidéo + questions), la 2nde permettant de donner les consignes de participations aux élèves (il s’agissait de proposer des idées pour la création du logo de l’application)

Quelle que soit la méthode envisagée, les échanges sont au centre du processus créatif.

Vous trouvez ci-dessous des captures d’écran du site web développé ad-hoc :